Habemus Papam : le pape François

Publié le 14 Mars 2013

La caméra carressait les rideaux du balcons de la basilique Saint-Pierre alors que les cameramen italiens fouillaient de leur oeil inquisiteur.

Quelques minutes avant les lumières s'étaient allumées à l'étage. Les commentateurs déblatéraient leur soupe inaudible pronostiquant l'improbable. Meublant le vide en décrivant les passes d'armes entre gardes suisses et carabinieri. Comment parier sur l'action de l'Esprit Saint qui guida nos cardinaux ?

Une clameur s'est levée sur la place couverte de badeaux laïcs ou croyants. Une ombre se déplaçait derrière les voiles blancs de la fenètre. La journaliste demandait en direct de faire un gros plan sur celle-ci.

La fumée blanche était sortie prêt d'une heure plus tôt de la chapelle Sixtine. Les commentateurs, tout à leurs chiffres, s'extasiaient de la rapidité avec laquelle le blanc avait remplacé le noir. "5 votes à peine" ; "Moins de 24h de conclave" ; "Benoît XVI, le cardil Josef Ratzinger avait été élu en 4 votes"... Les commentaires laissaient tout de suite place aux interprétations, "Consensus" ; "Sûrement l'un des trois favoris"... Sur la place les micros interviouvaient des passants, tombés là par hasard, qui pour une fois ne cherchaient pas à se plaindre, même s'ils étaient français.

La fenêtre s'ouvre. Applaudissement. Zoom avant sur le visage du cardinal Lautran. Le micro s'approche.

"Annuntio vobis gaudium magnum : habemus papam ! Eminentissimum ac reverendissimum Dominum, Dominum... Sanctæ Romanæ Ecclesiæ Cardinalem Jorge Mario Bergoglio, Qui sibi nomen imposuit Francesco".

Les commentateurs sont resté un moment silencieux. Ils n'avaient pas compris le nom. Il n'était pas dans leur liste de papabile, ceux-là qui devaient être papes puisqu'ils étaient favoris. Ils n'avaient même pas la liste de ce cardinal argentin de 76 ans, jésuite, proche des pauvres qui apparait tout sourire au balcon de Saint-Pierre sous les ovations de la foule en bas. Il sera le 266ème pape, le premier pape Sud-américain. Le premier pape jésuite. Le premier pape François...

Les commentateurs se délectent de ce coup de théatre.

 

Dans le silence de nos prières, prions pour notre Saint Père, lui qui nous a invité à réciter un Notre Père et un Je vous Salue Marie au début de son allocution, lui qui, simplement, a demandé à la foule de la place de faire silence et de prier pour demander à Dieu de le bénir.

    Pape Francois

 

 

   Frères et Soeurs, bonsoir!

Vous savez que la tâche du Conclave était de donner un Evêque à Rome. Il semble bien que mes frères Cardinaux soient allés le chercher quasiment au bout du monde… Mais nous sommes là… Je vous remercie pour votre accueil. La communauté diocésaine de Rome a son Evêque : merci ! Et tout d’abord, je voudrais prier pour notre Evêque émérite, Benoit XVI. Prions tous ensemble pour lui afin que le Seigneur le bénisse et la Vierge le protège.

 

Et maintenant, initions ce chemin: l’Evêque et le peuple. Ce chemin de l’Eglise de Rome, qui est celle qui préside toutes les Eglises dans la charité. Un chemin de fraternité, d’amour, de confiance entre nous. Prions toujours pour nous : l’un pour l’autre. Prions pour le monde entier afin qu’advienne une grande fraternité. Je souhaite que ce chemin que nous commençons aujourd’hui et au long duquel je serai aidé par mon Cardinal Vicaire ici présent, soit fructueux pour l’évangélisation de cette Ville si belle !

Et maintenant je voudrais donner la bénédiction, mais auparavant, auparavant –je vous demande une faveur : avant que l’Evêque bénisse le peuple, je vous demande de prier le Seigneur afin qu’Il me bénisse : la prière du peuple, demandant la Bénédiction pour son Evêque. Faisons cette prière en silence de vous tous sur moi.

[…]

Maintenant je vais donner, à vous et au monde entier, à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, la Bénédiction.

 

Frères et Sœurs, je vous laisse. Grand merci pour votre accueil. Priez pour moi et à bientôt ! Nous nous reverrons rapidement : demain je veux aller prier la Vierge pour qu’Elle protège Rome tout entière. Bonne nuit et bon repos !

Rédigé par AEP Saint-O

Publié dans #C'est dans l'air...

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article